• Les parabens, quelle aubaine !

    Depuis plusieurs années, les parabens défraient la chronique. Accusés de tous les maux, les laboratoires de cosmétiques tentent de plus en plus de nous vendre des produits sains : des produits "sans paraben".

    Savez-vous ce que sont ces substances ? Savez-vous où les parabens croisent notre chemin ? Le point dans les lignes qui suivent...

    Les parabens sont des conservateurs d'origine synthétique, mais dont les molécules de base "sont naturellement présents dans de nombreux fruits et légumes." C'est donc à la chimie que l'on doit ce produit. Particulièrement efficaces, les parabens permettent de lutter contre les champignons et autres bactéries qui envahiraient très rapidement nos produits à base d'eau (autant dire la quasi totalité de nos cosmétiques).

    Les parabens ont été introduits dans les cosmétiques afin de remplacer une autre substance dont la nocivité a elle été avérée : le formaldéhyde (toujours présent notamment dans le vernis à ongle, il est également utilisé dans les textiles et l'ameublement).

    On rencontre habituellement les parabens dans les cosmétiques, mais il est à mon avis important de souligner leur présence dans les denrées alimentaires et les médicaments. Je parie que ça vous étonne ? Toujours utilisés comme conservateurs, on les retrouve dans le fromage, les gâteaux, les plats préparés, le jambon. Bref tous les produits transformés. Oui, oui, le jambon bien rose que vous achetez est un produit transformé : si vous achetiez un "vrai" jambon, vous verriez qu'il n'y a pas que de la viande, il y a aussi de la gélatine, du gras qui forment des "trous" dans le jambon. Ce que vous achetez par plaque est un jambon reconstitué et coloré, spécialement pour plaire au consommateur. Pardon, au consommacteur...

    Concernant vos médicaments, sachez que même ceux vendus sans ordonnance sont susceptibles de contenir des parabens (l'ibuprophène par exemple). Les autorités de santé n'ont pas nié leur présence, mais en revanche ils restent sur leur position, à savoir que ce n'est pas dangereux. En effet, selon cet article du Figaro, si l'on compare le pourcentage de bénéfices et le pourcentage de risques, l'utilisation des parabens dans nos médicaments n'est pas si tragique.

    Pourtant, une étude (voici un lien pour télécharger l'article scientifique rapportant les hypothèses de recherches, la méthodologie utilisée ainsi que les résultats) publiée dans le Journal of Applied Toxicology indique que des parabens intacts ont été retrouvés dans une poitrine humaine, lors de la dissection d'une tumeur d'un cancer du sein...

    L'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) publie suite à cela que la méthodologie de l'étude étant particulièrement discutable, les résultats et conclusions ne seront pas pris au pied de la lettre. Pour autant, l'avertissement a été considéré, et des études ont par la suite été mises en place. Il en ressort que finalement, les parabens ne présentent aucun, je cite, "risque immédiat sur la santé".

    Par ailleurs, la probabilité que les parabens soient cancérigènes demeure faible au vu des travaux menés. En revanche, des études menées sur l'animal montrent la diminution de la fertilité masculine...

    Finalement, cette agence a publié une liste (non exhaustive ?) de 400 médicaments contenant des parabens, et en a ciblé 306 parce qu'ils contiennent du propylparaben, qui, pour la petite histoire, est "suspecté de présenter un risque pour la fertilité".

    Je vous mets le lien pour télécharger la fameuse liste qui a été présentée avec tellement de soin qu'on se retrouve avec 10 longues pages imbuvables de noms infâmes qui s'enchaînent les uns à la suite des autres.

     

    Un texte de loi visant à interdire entre autre les produits contenant des parabens a commencé à voir le jour en 2010, mais étrangement depuis le 3 mai 2011, la première lecture n'est toujours pas terminée...

    Je trouve intéressant de lire ceci sur le site de l'Assemblée Nationale : "Les parabènes sont suspectés de provoquer chez les femmes des cancers du sein et d’être néfastes à la fertilité masculine. Des expériences ont en effet montré qu’à long terme les parabènes perturbent le système endocrinien, notamment les hormones sexuelles." (version pdf du texte)

    Finalement, les lobbys pharmaceutiques et cosmétiques (l€s "sous-sous" €n d'autr€s t€rm€s) doivent peser plus lourds que la santé des Français... 

     

    Enfin j'aimerai finir en vous rappelant que les parabens sont des ninjas. Et en bon guerriers de l'Ombre, ils savent se dissimuler. Voici donc quelques uns de leurs noms les plus courants, sachant que la liste n'est bien sûre pas exhaustive :

    • tous ce qui termine par -zoate

     

    Noms scientifiques Nom INCI de l'ester* Noms INCI de ses sels
    Paraoxybenzoate de méthyle Methylparaben (E218) Sodium Methylparaben (E219)
    Paraoxybenzoate d’éthyle Ethylparaben (E214) Sodium Ethylparaben (E215)
    Paraoxybenzoate de propyle Propylparaben (E216) Sodium Propylparaben (E217)
     Paraoxybenzoate d’isopropyle Isopropylparaben -
     Paraoxybenzoate de butyle Butylparaben -
     Paraoxybenzoate d’isobutyle Isobutylparaben -

    *"chimiquement parlant, les parabens sont des esters"

    source tableau : consoglobe 

    • LISTE NON EXHAUSTIVE !!

     

    Voilà. Maintenant vous en savez déjà plus sur les parabens, et vous voyez que finalement, quand le gouvernement a une intention pure, elle est rapidement polluée par le lobbying. Et juste pour information, une association française existe et défend le lobbying. Cette association est bien antérieure à 2010, juste comme ça...

     

    Vous en avez marre de faire le guet à l'affut d'un nouvel article ? Inscrivez-vous à la Newsletter, et restez informés des dernières parutions !  

     

    << Lire une étiquette cosmétique               Retour à la rubrique               Le formaldéhyde >>                                                                                                            écaillons le vernis !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :